In trying to write this blog in English I hope finally able to start jabber a few words in this language. I will mobilise various tools for that my text be in accordance with the rules of grammar and spelling. Thanks for your corrections and comments.

Wednesday, March 11, 2009





    
    

68 comments:

Bernard said...

Tout d'abord un grand merci a krn et a sa soeur pour le bleu de cobalt.
Dis-donc, Momo, que fais-tu si pres de chez toi, aux Avanchets?
Alors, le tiburon?
Elle a une meilleure version (studio) de cette chanson.

Momo said...

Ha ! Je suis heureux d'apprendre que sur la capture d'image figure la longitude et la latitude, ça m'évite un surplus de travail.

Par contre, tu m'as pris en flagrant délit de saut spatio-temporel des iles Hawaii à Vernier (tu connais Genève, dirait-on).

Ouais, j'ai cherché des analogies formelles de pleine lune a Hawaii, mais j'ai rien trouvé (faut-dire que je me suis pas trop débattu). J'ai même levé la tête vers les étoiles mais... c'était compliqué....

Le tiburon ? Je connaissait cette chanteuse de nom uniquement. Hum... je ne comprends pas les paroles, car l'anglais oral, qui plus est chanté, ça reste encore de l'extra-terrestre pour moi. En parlant d'analogie, je dirais que c'est une "image" plutôt primesautière et sympathique de la figure du requin. Elle nous propose là une rédemption de cet animal, largement médit par l'industrie du spectacle.

Bernard said...

http://www.youtube.com/watch?v=Uy64XRQI_TY

Bernard said...

http://www.youtube.com/watch?v=268SSbWODGo

Momo said...

Alors là, Bernard, tu touche à une corde sensible de ma sensibilité, j'adore la musique cubaine ! Merci pour ce lien percussif et ensoleillé :-)

Bernard said...

Cette fois-ci tu n'as pas eu de probleme avec le lien! Moi aussi. J'aime la musica tropical y mas que todo bailarla!

Momo said...

Hohooo, voilà qui nous rapproche ! J'ai été un vrai mordu durant plus de 15 ans, j'essaye de m'en défaire mais je n'y arrive, alors pas la peine de résister.Nous serons donc trois. krn, t'est où ?

http://www.youtube.com/watch?v=5RLIXwAj-CM

http://www.youtube.com/watch?v=Js0rKmv-0Iw&feature=related

Bernard said...

moi c'est plutot:
http://www.youtube.com/watch?v=5RLIXwAj-CM
Oui, pourquoi krn n'est pas parmis nous ce soir?

Momo said...

Oui, moi aussi je penche pour celui-là. Mais je ne trouve pas mes morceaux préférés sur youtube. Alors je préfère partager ça :

http://www.youtube.com/watch?v=b3HsOuWuc4g

Momo said...

http://www.youtube.com/watch?v=1wOzHv7KLUk&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=oBbNU75GW4U

http://www.youtube.com/watch?v=_Q1SMBjfSjI

http://www.youtube.com/watch?v=enpnkPEGSmo&feature=PlayList&p=C1BDA46769042F3B&index=0&playnext=1

Bernard said...

Tu touches la a un de mes gouts les plus tendres. La musique indienne classique touche pour moi a des sommets que nulle autre n'atteint (question de gout!)

Bernard said...

Et ce film est mon prefere de Satyajit Ray.

Momo said...

Ho ! Et c'est, en plus, l'un de mes films préférés. "Le salon de musique", de Satyajit Ray.

Ce faisant, je continue mon partage contrapuntique (tout en découvrant moi même) :

http://www.youtube.com/watch?v=enpnkPEGSmo&feature=PlayList&p=C1BDA46769042F3B&index=0&playnext=1

Momo said...

Le salon a été, pour moi, une entrée en musique et en cinéma, en même temps. C'est avec Satiajjit Ray et le néo-réalisme italien que j'ai commencé à aimer le cinéma (et la musique).

Bernard said...

El guitarrista e Cachaito no esta mal!

Momo said...

Oui, j'aime bien cet album, aussi.

Au fait, quels sont tes liens avec Genève ?

Marisa Cornejo said...

I like the holes/moons...
what are they? thae have somehting to do with tubes?

Momo said...

Hello Marisa, yes, it seem that these are tanks of Syrian oil, at Vernier.

krn said...

Momo, How do you know that these tanks contain Syrian Oil ?

krn said...

From far away, they look as Aspirins.

krn said...

Oserai-je un parallèle entre Celia Cruz et Tara.
Cette femme respire la féminité.

Momo said...

Tu trouve ? Elle a toutefois, à mon goût, un rien de vulgarité, mais qui, certes, n'enlève rien à son talent. Je ne l'avais jamais vu si, comment dire, si "nègre" et si touchante.

Momo said...

As far as I know, these tanks contain syrian oil, because a filmaker friend said me that. I don't know if I want let this article like that. Strange analogy between the syrian oil and the full moon. I don't master the geopolitic enough well, although my Google earth tour become more and more geopolitical.

krn said...

Momo, je me demande où tu as pu trouver une once de vulgarité dans cette chanteuse.
Sa négritude n'est qu'une grâce supplémentaire à mes yeux. Les femmes noires ont naturellement cette grâce qui fait défaut à tant d'Européennes.
L'opulence de ses formes n'altère pas sa beauté. Elle souligne au contraire son essence de femme.

Momo said...

Il y a malentendu. Je n'ai jamais au grand jamais assimilé négritude à vulgarité. Bien au contraire.

Momo said...

Celia Cruz, à la fin de sa vie avait, par bien des aspects, des côtés vulgaires (son maquillage excessif, ses paillettes, etc...). Cette vidéo la montre sous un angle plus nègre, au meilleur sens du terme.

krn said...

Momo, what do you think of that Moon ?

Momo said...

En clair, je suis parfaitement d'accord avec toi, et j'adore comme elle danse dans cette vidéo. D'où peut bien provenir le malentendu ?

Momo said...

Ho ! You have understood my game,krn.

krn said...

Il n'y a aucun malentendu, Momo, j'avais bien compris que tu la trouvais plus naturelle par ce côté nègre justement.

Le maquillage est indispensable aux gens de scène. La cousine de ma mère était danseuse étoile à l'opéra de Paris. La maquilleuse lui dessinait des yeux bien plus grands autour des siens, pour qu'ils soient vus des spectateurs. D'ailleurs, les danseurs y avaient droit aussi. ça fait partie du costume.

Momo said...

Le maquillage n'a de sens que s'il souligne, sinon c'est du peinturlurage.

Attention, je n'assimile pas nécessairement négritude avec "naturel".

Vous avez une danseuse étoile dans la famille ? Wow !

krn said...

Nous avions une danseuse étoile. Elle est à présent à la retraite après avoir été professeur de danse, toujours à l'opéra.

Elle a tout essayé pour que j'entre à l'école de danse quand j'étais petite, je n'ai jamais voulu.

krn said...

Momo, je crois que le blog tout entier avec ses centaines de lignes de commentaires ne suffirait pas à cette discussion sur le naturel, la grâce, la négritude etc.
Remettons-la à un autre moment, devant une tasse de je ne sais quoi dont nous aurons eu envie.

Momo said...

Tu n'as peut-être pas eu tort. Le métier de danseuse semble être un art à la fois si exigeant et si éphémère. N'en reste pas moins que bcp de fillettes rêvent d'être danseuses, pourquoi as-tu refusé si opiniâtrement ?

Momo said...

Ok, devant une tasse de je ne sais quoi. Dans l'intervalle, je te souhaite bonne nuit, krn.

krn said...

Je voulais pouvoir continuer à danser pour mon plaisir et non le faire dans la douleur.

Bonne nuit Momo.

Bernard said...

Oh que ces reservoirs sont sensuels!
;)

Momo said...

Isn't it ? :-)

Bernard said...

Le rond est definitivement olus sensuel que le carré.

Bernard said...

The circle is definitly more sensual than the square...

Momo said...

Ça dépend, ça dépend :
It depends, it depends :

http://i11.servimg.com/u/f11/11/02/16/90/le-bai10.jpg

Momo said...

Brancusi

Momo said...

But, in isolation, I agree, Bernard. of course, curves are most sensual. But I would like to find an exemple to the contrary.

Bernard said...

Well, it seems that we do share some interests!

Momo said...

Duchamp a revendiqué l'érotisme comme le seul « isme » vraiment influent.

krn said...

The Gimp Lune fractale

krn said...

L’érotisme est la preuve que ce que l’on croit, que ce que l’on tient pour acquis, ne doit jamais être tenu pour définitif.

Ainsi rien n'est certain.

Il ne faut jamais dire "Fontaine, je ne boirai pas de ton eau"

Momo said...

Voilà qui est assez énigmatique, krn. Peux-tu préciser ?

krn said...

L'avenir seul pourra (ou pourra ne pas) éclairer cette pensée.
L'érotisme ne s'écrit pas, Momo, il se vit.

Momo said...

Je ne partage pas vraiment cette idée, krn.

L'érotisme est pure écriture, écriture de papier, écriture des corps et écriture du désir.

Pure projection, pur fantasme, pure incarnation, pure folie.

C'est en cela, je pense, qu'il s'oppose à la sexualité.

J'irais même plus loin, l'érotisme est vraiment et réellement consubstantiel à l'écriture.

Bernard pourrait peut-être nous éclairer.

krn said...

Je crois que nous ne parlons pas de la même chose. je vois l'érotisme comme une vision particulière et subjective d'un instant.
Sans doute qu'il est possible de le décrire, mais alors cet instant se décline au passé.
C'est le vécu de l'instant qui me parait être l'étincelle. Peu importe ce que l'artiste en fait par la suite, je ne me plaçais pas en termes de réalisation.

krn said...

" Ce n'est pas le corps d'un homme qui le rend désirable C'est par exemple tout ce qu'elle imagine à partir de ce qu'elle sait de lui. C'est ce que ce corps pourra me faire ressentir lorsqu'il me touchera, c'est là qu'est le frisson : penser à ce que son corps me fera éprouver… "

Jamaica Kincaid
(Autobiographie de ma mère,1997)

Momo said...

Il y a beaucoup de ce que je crois savoir sur ce qu'on est convenu d'appeler l'érotisme des femmes dans la citation adjointe.

La psychanaliste Helene Deutch à dit, à mon sens, les choses les plus pertinentes sur la psychologie des femmes et leur érotisme, qui n'est pas - faut-il le rappeler ? - le même que celui de l'homme.

Quant à moi, je crois que je ne suis pas encore réconcilié avec la chair et le sang.

J'ai tendance à penser, comme Cioran (oui, encore lui), que le corps est une malédiction, une décomposition en marche.

Il me vient une phrase, je ne sais plus qui en est l’auteur : "Le désir sexuel me bouffe les couilles !

Mais je suis un peu contrarié aujourd'hui (excuse ma négativité, malgré ce printemps sublime).

krn said...

Tu penses trop. Laisse faire l'instinct.

Momo said...

Ouaip ! Elles verront ce qu'elles verront !

krn said...

L'érotisme ne peut pas être vécu de la même manière par un homme et par une femme parce que les expériences de l'enfance, donc les origines de la relation, sont inversées.
Le rapport à la mère est essentiel dns la toute petite enfance et reste pour les garçons tandis qu'il s'inverse pour les filles qui doivent ensuite s'intéresser à leur père. D'où d'ailleurs, cette ambivalence de bien des filles dont les fantasmes sont parfois féminins parce qu'ils remontent à cette première période de la vie.

Momo, ce que tu appelles le chair et le sang sont les véhicules de l'esprit dans son incarnation terrestre.

La biochimie nous montre qu'avec seulement quatre éléments, toute la création vit, respire et produit de l'énergie. Ces quatre éléments, diversement combinés donnent des matières aussi différentes qu'une feuille d'arbre, du cuir ou des larmes.

Il faut dédramatiser l'impact du corps sur le mental. Certes, il convient de respecter le corps qui nous a été donné, comme nous respectons les vêtements que nous aimons, mais il faut savoir aussi ne pas s'identifier à eux. Nous habitons notre corps pendant l'intervalle de temps qui va de notre naissance à notre mort, et nous le laissons, comme on retire sa chemise pour dormir.

La peur que nous avons de voir le sang se répandre est légitime, comme la douleur que nous ressentons lorsque notre corps est agressé, de manière à le garder en vie le plus longtemps possible.

je ne connais pas non plus l'auteur de ta citation. Il semblerait qu'il ait compris que le sexe était une affaire terre à terre. Ce n'est pas forcément négatif.

Le mieux est de se laisser porter par ce qui arrive sans forcément résister. C'est la résistance qui fait mal.

krn said...

Va-t-il y avoir suffisamment de femmes pour combler tes désirs ?

Momo said...

Ho! Il fût un temps ou, couillu, je tenais comptabilité de mes conquêtes. J'ai bien aimé cette période, non pas tant pour les jolies récompenses qu'elles m'offraient en remerciement de mes audaces et assiduités, mais surtout pour la complicité amicale que mes amoureuses m'offraient par la suite.

Cette intimité mêlée d'amitié complice est l'une des choses les plus apaisantes et satisfaisantes que j'ai connu dans ma vie.

Est-ce la quantité qui fait la volupté ?

Hum... je dois reconnaître que la variété des touchers, des haleines, des parfums, des salives, des sécrétions génitales, des conformations intellectuelles, des caractères, etc... tout cela, ne manque pas de charme.

Cette conversation est réellement signe que le printemps pointe son nez.

krn said...

Hummmmmm ! Je ne peux rien te dire de mieux que de profiter de ce printemps.
Tes atouts sont innombrables. Folle serait celle qui refuserait cette tendre complicité.
Momo, tu me fais rêver.

Momo said...

;-)

Marilyn said...

Me gustaron esas lunas... tengo ganas de vivir tan alto como para llegar a tocarlas...
Saludos...

Momo said...

Hey, gracias, Marilyn. De verdad ? Estaba medio dudando con esas lunas.

Abraso

Bernard said...

Ya! Enseñanos algo mas, si?

Momo said...

Si Bernard, es que estoy repleto de tareas.

No tengo tiempo para nada.

Gracias por motivarme a continuar :-).

Un saludo afectuoso

Bernard said...

No lo tomes mal!
Un abrazo

Momo said...

Para nada, no te préocupes.

Saludos

Bernard said...

And? Where do we go from here? Still insomniac?

Momo said...

You are right, I fall asleep.

Good night and good day, Bernard.