In trying to write this blog in English I hope finally able to start jabber a few words in this language. I will mobilise various tools for that my text be in accordance with the rules of grammar and spelling. Thanks for your corrections and comments.

Friday, August 14, 2009

Journey back


/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/ /
/






68 comments:

Horacio said...

pour en finir une fois pour toutes avec mon blocage a l'égard de te laisser un commentaire. mais l' opportunité est trop bonne, zéro commentaires! je suis très, surpris de ne pas trouver tes amis ou est passe Krn, Patton Doreus,et les autres, le mois d' août peut-être, en tout-cas je vous suis a tous (silencieusement) mais attentivement depuis très longtemps et je vous aime tous.
Depuis le 7 juin je clique tous les trois jours, même ma souris me regardai avec pitié.
Pour ton dessin je laisse a Krn l'interprétation elle le fait très bien, et a Patton de trouver quelque chose de drôle a l'intérieur
Salut a tous.

horacio said...

ratée...lire 21 juin.

Momo said...

Horacio, quelle belle surprise !

Mes amis ont sans doute un décalage spatio-temporel, tout comme mon spaceship.

Il faut dire que je les ai un peu délaissés ces derniers temps, ils ont bien le droit de me bouder un peu, mais c'est vrai que leur commentaires sont un cadeau renouvelé pour l'esprit et pour le coeur.

Cela dit, je suis heureux d'avoir des nouveaux lecteurs, ou plutôt d'anciens lecteurs qui sortent de l'ombre (il y en aurait-il d'autres ?).

Je suis certain que notre krn est déjà en orbite, et je me réjouis, tout comme toi, de la retrouver très très bientôt.

Encore merci pour tes encouragements et, j'espère, à tout bientôt

Momo said...

Oui, je suis allé voir sur l'interface et, en effet, c'est bien le 21 que le voyage stellaire à commencé, et non pas le 7 juin. Mais ça reste quand même remarquablement assidu, et ça m'honore beaucoup.

Horacio said...

Tu sais momo je franchi un pas en t'écrivant puisque je ne le fais jamais et le declencheur ça été la page blanche de commentaires, je me suis dis maintenant ou jamais, et en plus en français plus facile pour moi...car dans très peu de temps le tsunami de commentaires arrive et ça serai en anglais, c'est le but de ton blog normal, la je me ferais plus petit.
Tu sais que ton post du 21 juin compte 355 comments!!! tu devrais être cotée en bourse, la agréable avalanche arrive, et si je continue
a prendre goût de,te/vous écrire je prendrais le toro par les cornes avec des outils de traduction.
Tu continues a piquer des tètes dan le lac...

Momo said...

Une question : qu'est-ce qui t'a retenu ?

Est-ce que c'est l'anglais ?

Parce-que, juste pour dire, moi c'est de façon très culotté (voir même désobéissante) que je répond en anglais.

Il faut savoir qu'il y a une année j'étais quasiment vierge d'anglais (je savais même pas dire : "give me the salt, please"), c'est seulement depuis quelques mois que je commence peu à peu à répondre directement, juste en conjecturant et en essayant de me souvenir de ce que j'ai appris.

C'est comme ça, je crois, que je suis parvenu à un niveau pré-intermédiaire, en brûlant toutes les étapes, ce qui ne va pas sans inconvénients, puisque ma prof d'anglais - j'ai quand même suivi un cours intensif de trois semaines le mois passé -, passé l'étonnement, m'a dit que j'avais quand même été trop vite, et pour cause, j'arrive un peu à écrire, un peu à lire, mais je suis largué pour ce qui est du "listening".

Ça ne m'a pas empêché - je le dis non sans quelques fierté - d'avoir une meilleure note que pas mal de "classmates" qui ont bénéficié d'un enseignement continu durant toute leurs scolarité.

Je continue, oui, le lac me ressource, et le fait de faire des longueurs durant au moins 20 minutes est un remède efficace contre les tensions, même si, à mon goût, l'eau est un peu trop chaude actuellement.

De plus, j'adore les poules d'eau.

horacio said...

ce ne pas l'anglais que me a retenu,puisque a la limite je savais que tu comprenais le français et même l'espagnol.
le vraie motif ça été que ma position de uniquement lecteur me faisait sentir protégé dans mon anonymat voire coquille,( je ne pas de blog) le fait de écrire signifié de me lancer dans "l'arène" mais je savais que un jour arriverai,e ben cet arrive aujourd'hui. je te lis depuis la création de ton blog.
je lis aussi des autres blogs mais je ne commente pas.
de moins pour le moment, avec toi c'est déjà fait.

Horacio said...

rôties ou simplement nager avec elles...

Momo said...

hu hu, roties of course !

dans ton écriture française (que tu écris très bien) je crois déceler la présence de l'espagnol, si tu ne me l'avais pas dit, je crois que j'aurais pu deviner ton rapport à cette langue, j'aurais même été jusqu'à dire que l'espagnol pourrait être ta langue maternelle.

Depuis le début ? C'est incroyable !

Pourquoi pas de blog ?

krn said...

Merci, Horacio, de m'avoir donné pour une journée le rôle de la lectrice anonyme. J'ai adoré.

Bonjour Momo, je me demande à quoi ressemble ton nouveau dessin sur mon ordi, vu que de celui-ci on dirait... un pénétromètre statique à l'envers !

Momo said...

Whouahahahah, krn, tu n'as pas changé, même après un long voyages à la vitesse de la lumière tu reste la même. Quel plaisir de te lire !!!!!

krn said...

Plaisir partagé.

Dis-moi, n'est-ce pas le "starship" qui a fait demi-tour ?
Préviens-moi lorsqu'il sera en vue, j'afficherai les pistes d'atterrissage à l'écran.

Momo said...

Whouahahaha, oui, c'est vrai qu'il aura besoin d'un bonne pise d'atterrissage pour atterrir en douceur.

"Spaceship" pas "starship", bien que j'aime presque mieux "starshiip".

krn said...

Space me parait trop vaste et trop vide. Le peupler d'étoiles convenait mieux à l'incorrigible agoraphobe que je suis.
Si tu insistes, je dirai spaceship.

Momo said...

Adopté !

krn said...

Trop sympa ! tu es un amour.

Momo said...

You too :-)

Faut dire que l'argument était en béton.

krn said...

Dans toutes les circonstances, la sincérité est ce qui passe le mieux.

Je n'avais pas pu m'empêcher de visualiser cet espace.

Momo said...

toutes ? En est-tu bien sûre ?

krn said...

A long terme, oui.

Momo said...

Ok, je suis d'accord, si tant est qu'on puisse inclure l'artifice dans le champs d'application de la sincérité.

krn said...

Pour moi, l'artifice n'est jamais sincère.
Ce qui est sincère est véritable, solide, tangible.
L'artifice, c'est le décor.

krn said...

Ne crois-tu pas que le moindre artifice s'accompagne d'une part de théâtralité, de mise en scène, de simulation ?

Momo said...

L'artifice est langage, tout comme les mots que nous employons ici.

krn said...

Tout est langage, Momo.
Le moindre mouvement trahit une intention, qu'elle soit réfléchie ou inconsciente.

Momo said...

Réduire l'artifice (au sens large) à une imposture reviendrait à penser que la sincérité pourrait faire l'économie de l'artifice.

J'ai tendance à penser que la "sincérité , en tant que valeur morale, est plus artificielle que l'artifice, puisque l'artifice est au coeur de la nature.

Je pense que l'artifice n'est pas exclusif d'honnêteté.

krn said...

Le tout est de s'entendre sur la définition de ces deux mots.

Il n'y a qu'une vérité, mais des quantités de façons de la travestir.

krn said...

On peut même légitimement se demander si nous parlons bien des mêmes notions et si le langage ne trahit pas l'exactitude de la pensée de l'un ou de l'autre.

Car il peut y avoir une différence de pensée, mais aussi une différence d'expression.

En supprimant cet artifice, la communication ne devient-elle pas communion ?

Dans ce cas, approfondir, c'est se taire et ressentir.

Momo said...

Autrement dit, on n'a plus qu'a changer de sujet.

Quel temps fait-il ?

krn said...

Se taire c'est aussi éliminer les pensées parasites qui nous trottent dans la tête.

Mais OK parlons d'autre chose.

Je suis sortie pour voir le temps. Il faisait bon alors je suis allée dans la plaine.

La lune était juste au dessus de la forêt, un joli croissant blanc.

Momo said...

Un joli croissant blanc ? Voyez-vous ça. Ils ont annoncé une canicule les jours prochains.

Concernant les pensées parasites, ma séance de méditation de ce matin était une catastrophe, impossible de faire le vide, ça vagabondais dans tous les sens.

krn said...

Momo, profite du superbe environnement naturel qui t'es offert.

Assis au bord du lac, regarde-le. Le mouvement de l'eau, son étendue, les arbres qui le bordent, puis peu à peu, tout ce qui t'entoure. Ne pense pas à ce que tu vois, regarde juste, avec le regard de celui qui découvre cet endroit pour la première fois.

Maintenant, avec les yeux fermés, tu peux regarder ce qui se passe en toi.

Ne pense pas, regarde à l'intérieur comme tu regardais l'extérieur.
Ne bouge pas tes yeux, il n’y a rien à voir.

Tu as regardé toutes les choses qui t'entourent, et maintenant, tu vois de la même manière ce qui se passe dans ton esprit.

Si une pensée parasite arrive, ne la fais pas tienne, mais observe-là aussi.

Alors, tu deviens sensible à tout en toi et autour de toi. Tu découvres que l’extérieur ne fait qu’un avec l’intérieur,et que l’observateur et l’observé ne font qu’un, toi.

Tu peux remplacer le lac par une tasse de thé, c'est ce que j'ai fait ce matin.

Momo said...

De mon propre avis, il n'y a rien de plus difficile que la méditation. Toutefois, lorsque j'y parviens, c'est très gratifiant.

krn said...

Difficile ?
La méditation est difficile seulement s'il est nécessaire de s'appliquer pour la faire correctement.

Le simple souci de ne pas y parvenir suffit à envahir l'esprit.

Il n'y a pas de méditation type. Chacun médite comme il en a envie.
Parfois, ça dure un quart d'heure, parfois quelques secondes, peu importe. ce qui est important, c'est l'instant au cours duquel nous sommes disponibles.

Tout comme, quand une boîte est pleine, on ne peut rien y faire entrer, quand l'esprit est plein, il ne peut rien accueillir de nouveau.

Momo said...

Mais c'est ça qui demande de l'effort ! Oublier qu'il ne faut pas s'appliquer, juste observer, c'est cette acceptation qui est difficile, accepter que l'esprit à vagabondé sans créer aucune aversion.

Momo said...
This comment has been removed by the author.
Momo said...

À t'entendre j'en déduis que tu est tout de même rompue à l'art de la méditation. Tu le pratique tous les jours ?

Momo said...

Chacun médite comme il en a envie ?

J'aime ta conception très souple de la méditation, moi j'ai été à un stage de méditation vipassana de dix jours intensif.

C'était plutôt ortodoxe.

J'ai beaucoup souffert mais, paradoxalement, je suis peut être le seul à avoir continué la pratique de manière très assidue.

Il faut dire que j'ai commencé aller mieux juste après ce stage, c'est comme s'il m'avait aidé à retrouver la concentration.

krn said...

Si ça demande de l'effort, c'est inutile.

Il m'arrive de méditer en étendant du linge, les activités les plus efficaces pour la méditation sont les activités manuelles que l'on maitrise bien, donc qui ne nous obligent pas à réfléchir.

Ou alors dessiner un mandala en commençant par l'extérieur. L'effet est le même qu'une défragmentation sur un disque dur.

krn said...

Tous les jours ? oui, bien sûr et même plusieurs fois par jour.

J'ai commencé très tôt, à l'âge où les autres commençaient à s'intéresser au flirt. J'ai eu une adolescence plutôt mystique et solitaire.

Malgré tout, j'ai parfois souffert de cette solitude. Observer la nature et méditer m'a aidée à devenir celle que je suis aujourd'hui.

Momo said...

Quant à moi, j'a reçu l'enseignement (Vipassana) selon lequel la méditation est un travail, et non pas seulement un moment mystique et planant.

Mon sentiment là dessus est que la méditation est une discipline de la concentration.

Ceci étant dit, je comprends, et même j'admire, ta façon de méditer que je trouve belle et poétique.

En fait, tu semble avoir une vision très large de la méditation.

krn said...

Je la pratique, Momo. Si c'était pénible, j'aurais laissé tomber.

Peu importent les circonstances, nous pouvons prendre le temps chaque jour de méditer en silence.

La méditation est une aide réelle à l'élévation de l'âme. Grâce à cette pratique, nous sommes capables de construire un sanctuaire à l'intérieur de nous-mêmes et y pénétrer chaque fois que nous avons besoin de restaurer l'harmonie dans notre vie.

Se concentrer c'est diriger notre attention sur un point précis, un seul objet ou une seule situation définis à l'avance.

La concentration et la méditation sont complémentaires, mais ce sont pour moi deux choses différentes.

krn said...

Dois-je comprendre que le chemin pour se rencontrer soi-même est difficile à emprunter ?
Je te fais confiance, je te sais déjà sur ce chemin.

krn said...

Déjà le quarante quatrième commentaire et seulement quelques mots d'anglais presque passés inaperçus.
Ce voyage de retour serait-il en fait un retour à cette belle langue française que tu parles d'une manière enchanteresse ?

doreus said...

Alors là! Une nouveauté! I was not giving you the cold shoulder, Momo... but there was such a long conversation on the previous post that I did not feel up to reading them all.

And welcome Horatio! Don't be a lurker!

patton said...

Welcome Horatio ! Don't worry I have prepaired une chaleureuse réception à BARC pour Momo ... Je ne l'ai pas trouvé à GENEVE , bien que j'eusse attaqué tous les baigneurs à lunettes fumées... mais.....il ne perd rien pour attendre ! niac niac ....et méme juasss juasss juasss ...

patton said...

BARC is a frightening place as you can realize it ,on patton-brainstorming.blogspot.com ....

krn said...

J'ai cru un instant que tu avais réussi à faire un lien.
Ma joie a été de courte durée.

patton said...

Je l'ai cru aussi ....mais un crétin de chez Blogger m'a dit que mon truc HTML était irrecevable ! En revanche ça passe sur Gmail ?

patton said...

Je suis l' ATTILA des blogs , partout ou je passe , les posts ne repoussent plus.... ? !!!

patton said...

Quel silence.......

patton said...

Je r'monte sur ma Mobylette .

Momo said...

Doreus, I’m sorry I didn’t reply sooner. I'm happy to see you here again. What does it mean "lurker" (I didn't find this word in my dictionary) ?

Patton, don't worry, I was just a little bit buzy. The mobylette working well ?

Krn, you are a sweet.

krn said...

Momo, to lurk=se tapir.

Dans le langage d'internet, le "lurker" est celui qui lit sans participer.

Too hard to say it in english... I'm on holydays.

krn said...

Doréus, sometimes, we need time to write.

I was myself a "lurker" during some weeks on this blog.
I was fascinated by the "journal de jogging" and I wanted to read everything.

Momo said...

Thank you, krn :-)

krn said...

:-)

Horacio said...

Oui Momo, maternelle, mais je ne pas fait d'école française comme toi, je vais essayer de définir mes relations "dans l'écriture" lire c'est différent.

Écrire en français pour moi c'est comme me déplacer a pied d'un point a l'autre, on arrive plus o moins toujours.

Écrire en espagnol c'est comme faire le même trajet à velo.

Écrire en anglais c'est comme marcher avec un deambulateur.

Merci Krn de me remercier de pouvoir avoir pu être seulement lectrice, pour un jour, ou d'un jour.
Un jour après, vos échanges avec Momo ils étaient, de très haut vol, entre l'artifice,la représentation ou théâtralité du langage et tes conseils sur la méditation quotidienne,conseils faciles a lire, mais pour les réaliser je crois qu'il me manque encore beaucoup de litres de soupe d'orties.

Merci Patton-Attila des blogs...ton humour fait des ravages,je me fait tout petit quand ta cousine te répond, quel tac o tac tous le deux...juasss.


Doreus, je ne suis plus lurker pars ce que maintenant je me suis manifestée, mais heureusement qu il ia des lurkers, des milliers et on est pas de gens tapis dans l'ombre (ça sonne épier) en est des assidues lecteurs très fidèles avec le/les blogs que on a choisi,après d'avoir passée de links en links le fait d'écrire un blog il me semble c'est de donner quelque chose,...mais ils demandent quelque chose en retour?, des commentaires, tu dois avoir la reponse, pas ce que tu vis comme tu le dis souvent dans ton blog dans une forteresse chrétienne.
Tu fais partie de mes lectures, tu ma fait rêver avec Alberta, R.D. j'ai suivi pas a pas la construction de ton jardin avec les plans en plus, la solution simple pour agrémenter et solutionner le bouchage de ton puit (pour faire de feu)de ton jardin, tes descriptions minutieuses photos a l'appui,de tes visites, te écris très bien Doreus, même le changement ridicule de enseigne de l'École, m a faire penser que dans tous les pais il faut dépenser le budget annuel...et en fin tes receeetes très oses des fois avec le lard.

c'est évident que ce plus facile de parler a quatre blogs dans un seule, qui en plus est normalement en anglais, mais ça ce passée comme ça, je vous salue, je dis pas vous embrasse pars ce que Patton va faire la geule.

krn said...

Quel magnifique commentaire, Horacio!

C'est toute la philosophie de la blogosphère qui est résumée dans ces quelques phrases avec cette très importante question :

Qu'attendent ceux qui font des blogs?
Ces espaces d'écriture et de lecture qu'ils ont voulu publics sont autant de vitrines qui montrent un petit peu d'eux-mêmes.

Il y a ceux qui passent devant, ceux qui s'arrêtent pour regarder et ceux qui entrent.

Chez Momo, c'est le café-philo. La vitrine est parfois énigmatique mais on ne regrette jamais d'être entré.

doreus said...

Belle discussion!

Dommage que j'aie été absent pendant quelques jours... de chez moi comme de la blogosphère!

I certainly do not want to force people to leave comments; everyone is free. I just appreciate hearing from my readers from time to time.

And yes, Horacio, lurkers are necessary: they are the biggest part of our readership. All I wanted to do was to say that you are welcome to leave your traces on my pages any time you feel like it! Obviously, you have been reading a lot of it.

And thank you for the compliment.

And Momo, thanks for keeping the «Café» open for all of us to come and gather.

Horacio said...

Merci Krn, merci Doreus J'aime bien, je apprécie le terme de cafe-philo, pour le blog de Momo, mais ce lui le capitaine, l'acceptera t il...

Petite anecdote, en ce moment je fais mes bagages et je pars pour 10 jour a la montagne en Ariege dans les pyrénées.

c'est la première fois de ma vie que je met un pied ou les deux a la montagne.

pour moi ça été toujours la mer, la mer festive , la mer que fais rêver, la mer que me fait respirer et que m' ouvre des horizons.

je me demande que va donner cette aventure nouvelle, je envie des images majestueuses vielles comme le monde, de lacs et rivières sauvages, et méditer peut-être sur la beauté que m'entoure, mais sont de suppositions, j'appréhende un peu,car cet un mystère pour moi, je même pas de chaussures adéquates. mais je vais commeme, je pars dimanche.
fairé gaffe de pas glisser

Doreus dois savoir un max en matière des montagnes.

je trouverai sans doute des cybers c. et donnerais de nouvelles.

krn said...

Eterloo-com, 38 et 53 rue de Villefranche, 09200 SAINT GIRONS

Micro-service, 5 avenue François Laguerre, 09400 TARASCON

Grotte préhistorique de la vache en Ariège.

Plus généralement, les grottes en Ariège.

krn said...

Bonnes vacances, Horacio.

Momo said...

Horacio,

Un café philo ? Hum.... plus modestement je dirais un café du commerce, mais alors, avec du très, mais du très très bon café italien (la salle devrait sentir cette fragrance si particulière), et, à titre de complément, du très bon café oriental aussi, parfumé à la cardamone et, bien entendu, du thé au jasmin, du thé vert parfumé au riz soufflé, du thé à la vanille, sans oublier le tilleul et la menthe, et autres infusions pour chaque époque de l'année.

Pour le coup, ce serait plutôt une sorte de salon de thé/café que je voudrais un peu ivre quand même, l'esprit critique apporté par les théines et autres caféines serait alors complémenté par de délicieux alcools fabriqués artisanalement.

Première fois à la montagne ? De bonnes chaussures peuvent d'avérer INDISPENSABLES selon le degré de difficulté du sentier que tu vas emprunter.

Krn, je nourris une passion secrète pour les peintures pariétales préhistoriques mais, tout comme Horacio en matière de montagne, je n'ai encore jamais eu l'occasion d'en visiter une vraie.

Altamira et Lascaux font partie des choses que je voudrais avoir vu.

Doreus, je voudrais te remercier pour tous les petits mots gentils que tu laisses régulièrement dans ces pages.

Patton, toujours sur ta mobilette?

Momo said...

Bonnes vacances Horatio,

Je vais peut être moi aussi partir un de ces jours, besoin de changer d'air avant la rentrée.

doreus said...

Momo, you live in Switzerland and have not seen mountains? I'm flabbergasted.

I don't know much about mountains... I just love and visit them. I get a great sense of spiritual and human uplifting in the Rockies. However, my namesake has a beautiful blog about mountaineering.

Momo, thanks for your kind words. You're always welcome to take a few days of respite out here if you feel like it!

Momo said...

Thanks, Doreus :-)

It seem there is a little misunderstanding : of course I seen mountains !!!

But I must recognize that, as Horacio, I prefer the sea.

Thanks for the link of your namesake about mountaineering, but, unfortunately, he decided that "it was time to end his blog".

Did you hike with him ?

Kind regards

doreus said...

Hi Momo!

Yes, I realise there was confusion... I read all the comments and then it became blurred in my mind. I realised it after I had sent my comment. I did mean Horacio.

Stéphane's blog is ended, but he still has a fantastic chronicle of his hiking expeditions... with beautiful pictures. And no, I have not gone hiking with him. I only met him once during a birthday party. I would like to do that at some point, though.