In trying to write this blog in English I hope finally able to start jabber a few words in this language. I will mobilise various tools for that my text be in accordance with the rules of grammar and spelling. Thanks for your corrections and comments.

Sunday, December 30, 2007

History of lemons


381) A funny history, dedicated to Alejandra, which is a dear shool friend who wants to come and surf in my blog (corrected text).

382) It's the story of two lemons :

383) One of them crosses the street and is smashed by a truck (corrected text).

384) The other exclaims :- Voilà, ce que c’est que d’être pressé ! (Sorry this last line has sense only in French) (corrected text)

17 comments:

Anonymous said...

381) A funny history dedicated to Alejandra, which is a dear school friend who wants to come and surf in my Blog.

382) It's the story of two lemons:

383) One of them crosses the street and is smashed by a truck.

384) The other exclaims: - Voilà, ce que c’est que d’être pressé! (Sorry this last line has sense only in French)

Momo said...

Merci, merci, merci, merci, merci, ça m'aide vraiment à progresser.

À bientôt j'espère.

M

Anonymous said...

dedicated is without accent

Momo said...

ok, I corrected.

Thank you.

krn said...

I have the English version of this story :

It's the story of two tomatoes.

One of them crosses the street and is crushed by a truck

The other one turns around and says: " do you come, ketchup? "

Momo said...

Est-ce que c'est traduisible en français, krn ?

Je ne suis, hélas, pas sûr d'avoir compris.

krn said...

Oui :

c'est l'histoire de deux tomates.

L'une d'elles traverse la rue et se fait écraser par un camion.

L'autre se retourne et dit : "tu viens, ketchup ?"

Momo said...

J'ai une question, krn, pourquoi se retourne-t-elle ?

J'ai trouvé cet autre version :

Deux tomates traversent la route.
Une d'entre elles se fait écraser, l'autre lui dit : "Bon, Jujus t'arrives ?"

krn said...

En fait, Momo, aucune de ces histoires n'est ni drôle, ni vraie.

La question est, que fait-on lorsque votre alter ego passe sous un camion près de vous ?

Par expérience, on commence par être tétanisé, puis on lui prend la main en lui disant que ça va aller, tout en sachant qu'il va mourir et que ces instants sont très important.

C'est la même chose avec paf le chien ou couic la girafe.

krn said...

Momo, pourquoi le poulet a traversé la route?

doreus said...

Well, the chicken crossed the street, simply because it (the street) was there!

Micro-correction on the original post: in English, we say that something makes sense, not that ht has sense. Sometimes, you hear French speakers who live in predominantly English-speaking areas say, in French, «ça fait du sens», which is, of course, an anglicism.

krn said...

Why did the chicken...

doreus said...

Merci, KRN. J'avais besoin de ces crampes causées par le rire!

Je pense qu'on peut tous être associés au «poulet web»...

Momo said...

Merci, Doreus, pour la correction et la précision.

Krn, ma préférée c'est celle d'Einstein, c'est la poule qui traverse la route, ou c'est la route qui traverse la poule.

krn said...

Et bien, Momo, c'est un peu comme ça que je vous vois, je ne me suis pas vraiment trompée.
Celle de Coluche : "c'est l'histoire d'un poulet." me plait bien aussi, elle laisse beaucoup de place à l'imaginaire.

Momo said...

Et le "tu" ? (hahaaaa, tu vois que je suis pas le seul à oublier ?)

Raconte, krn, je suis toute ouïe.

krn said...

Oui, je me suis faite attraper ! mais c'est presque devenu un jeu.
Tu me fais rire, Momo, et c'est tellement bon.
Raconte quoi, le poulet ? il est aware, le poulet, tu vois, dans sa petite tête de poulet, il est libre et il s'en fout de ce qu'on dit de lui. Et si ça se trouve, il l'a même traversée dans un virage, la route.